Conseils et techniques 2017-10-31T14:45:06+00:00

CONSEILS ET TECHNIQUES

 http://antony-parquet.fr/conseils-et-techniques/

Le parquet est un revêtement de sol qui s’adapte à une maison, un appartement ou au local d’une entreprise.
Il représente un investissement longue durée, résistant et peut-être rénové par un professionnel grâce au ponçage et à la vitrification.

Idéal pour les petites surfaces, le parquet à larges lames permet d’agrandir une pièce.

Chaque parquet possède des caractéristiques qui lui sont propre :

Type de parquet :

Le parquet en bois massif possède une longévité qui peut aller jusqu’à 100 ans ! Il se colle ou se cloue. Lorsqu’il possède une finition brut, l’idéal est de faire appel à un professionnel pour le poncer puis le huiler, cirer ou vitrifier.

Le parquet contrecollé est apprécié pour sa résistance (environ 50 ans) et son aspect pratique car il permet une pose flottante ou collée si l’on dispose d’un chauffage par le sol.

En général, il n’est pas utile d’effectuer un traitement après la pose.

Le parquet stratifié représente un bon rapport qualité prix. C’est une imitation du bois qui est très proche de la vraie matière et ne nécessite pas non plus un traitement après la pose. Dans le temps il résiste un peu moins qu’un parquet contrecollé ou en bois massif.

Teinte :
Préférez un parquet clair pour apporter de la lumière à votre intérieur, ou plus foncé pour mettre en valeurs des murs aux tons clairs.

Motif :
Il existe différents motifs pour le choix de votre parquet :
Motif traditionnel : à bâton rompu, en point de Hongrie, en échelle …
Parquet de pont de bateau : le must pour une pièce humide, salle de bain, cuisine.
À joints perdus ou en coupe de pierre, reconnu pour s’adapter à tous styles d’intérieur.
À joints perdus, génère le moins de perte grâce à une pose relativement simple.
En coupe de pierre, la pose s’effectue avec des lames de même longueur et des joints alternés de façon régulière.

Lames :
Les dimensions des lames ont une grande importance, en effet elles doivent correspondre à la superficie de la pièce. Optez pour des lames multiprises ou monofrises pour les petites surfaces et des lames plus larges pour les grandes pièces.

Le coût de la pose du parquet peut varier selon le choix du prestataire et du type de pose.
Prenez le temps de trouver un professionnel compétent qui saura vous guider dans votre choix et demandez un devis avant toute intervention.
La pose du parquet stratifié en parquet flottant reste la moins onéreuse (autour de 25€/ m2)

Avant de procéder à la pose de votre parquet, il est utile de vérifier que celui-ci est bien plan, sec et stable. Un sol non plan peut parfois provoquer des grincements.

La pose flottante se réalise sur les supports suivants : carrelage, ancien parquet, revêtement plastique et moquette rase.

La pose clouée se réalise sur les supports suivants : carrelage, revêtement plastique et moquette rase, sur un ancien parquet, sur des lambourdes.

La pose collée se réalise uniquement sur du béton.

La sous-couche technique est recommandée afin de limiter le bruit et d’isoler votre plancher. Elle permet également d’optimiser la vitrification de votre parquet.
Ce procédé se réalise avant la pose de votre parquet.

Avec l’usure vous pouvez remarquer des fissures ou des trous sur votre parquet, il n’est pas recommandé de le laisser s’endommager plus longtemps. Un professionnel spécialisé dans la rénovation du parquet pourra procéder au remplacement des lames cassées en y effectuant un trou avec une perceuse puis en la sciant dans le sens de la longueur. On y colle ensuite une nouvelle lame.

Le ragréage d’un sol est un procédé qui consiste à rendre une surface lisse pour une meilleure pose de votre revêtement. Indispensable, lorsqu’un sol n’est pas régulier afin de s’assurer qu’il est parfaitement plat.
En amont, il est préférable d’entrer en contact avec un professionnel qui évaluera l’état de votre parquet.
Il est recommandé de ne jamais ragréer un sol humide.

Pour protéger votre parquet, il n’y a pas meilleure solution que la vitrification. Ce film imperméable et incolore vous garanti un sol sans tâche ni rayure incrustées dans le bois.
Sous forme de vernis, la vitrification protège contre et les chocs, facilite l’entretien et apporte une touche d’éclat.

La vitrification s’effectue avec les vernis suivants :
Vernis phase aqueuse : un vernis sans odeur qui se pose en trois couches, respectueux de l’environnement.
Vernis polyuréthane : résistant sur le long terme. On l’emploie pour les pièces à vivre d’un logement avec un nombre de passage conséquent : salon, salle à mange, entrée …
Il est soit mono composant (le durcisseur est incorporé au mélange ; séchage rapide) ou bi composant (c’est au moment de l’application que le durcisseur est incorporé). L’utilisation de ce vitrificateur est recommandée pour les zones avec un nombre de passage important ou les parquets anciens.
Le sealer possède l’avantage d’apporter un aspect mat qui peut évoluer vers le brillant grâce au lustrage.
Le vernis teinté c’est un vernis classique qui donne une teinte à votre bois. Incolore ou teinté avec un aspect brillant, satiné ou mat, il embellira à coup sûr votre parquet.

Pour entretenir votre parquet vous devez prendre en compte sa finition ; huile, vernis ou cire et son usage.

Vernis (parquet vitrifié) :
80% des français choisissent cette finition, au quotidien il nécessite un entretien classique au balai et à l’aspirateur ou encore avec une serpillière légèrement humide.
Vous avez également la possibilité de faire « le grand nettoyage » avec un raviveur qui redonne éclat et transparence utile pour faire disparaître les rayures qui ne sont pas profonde.

Huile :
L’entretien de parquet huilé est relativement simple. Munissez-vous d’un balai ou d’un aspirateur et procédez au nettoyage avec une serpillère légèrement humidifiée. Un savon naturel comme le savon noir peut être également utilisé.
Pensez à repasser une couche d’huile au bout d’un an, selon l’utilisation du parquet.
Un léger ponçage permet d’estomper les marques imposantes.

Cire :
Le parquet à cire est réputé pour être fragile, une éponge humide est suffisante pour conserver sa beauté et sa longévité.
Moins résistant que le parquet vitrifié et huilé, il marque très vite (même à l’eau).
En cas de tâche, vous avez toujours la possibilité de poncer la zone et d’y remettre une couche de cire.

CONTACTEZ-NOUS

Nos conseillers restent à votre dispositions